La protection de l'environnement

Des sites respectueux de l’environnement

La destruction des ordures ménagères par incinération est en soi une opération de protection de l’Environnement, car elle permet d’éviter l’accumulation plus ou moins contrôlée de nos déchets. Cette opération est menée avec le souci premier de limiter toutes nuisances, notamment celles liées aux rejets gazeux.

 

Les fumées sortant des fours sont épurées pour les débarrasser des poussières et des polluants tels que les métaux volatiles, le chlore, le dioxyde de soufre et divers composés toxiques.
Ce traitement est effectué par lavage des fumées avec recyclage des eaux de lavage (humide sans rejet liquide), ce qui évite tout rejet liquide polluant.

Les solides produits au cours de l’opération (Mâchefers et Cendres) font l’objet d’une valorisation ou d’un traitement spécifique.

La construction et le fonctionnement d’une usine d’incinération exercent sur l’environnement un impact qu’il est nécessaire de maîtriser.

 

Avant l’implantation de l’usine une enquête publique a été lancée et une étude du projet pour les services de la DRIEE chargée des établissements classés a été faite.
Le Préfet par arrêté, a fixé les règles relatives aux nuisances.


Les rejets gazeux

  • Lors de la combustion, les polluants contenus dans les déchets ménagers sont pour la plupart entraînés dans les gaz de combustion qui doivent être épurés avant d’être rejetés dans l’atmosphère. On distingue tout d’abord :

    les poussières et les particules solides plus ou moins chargées en métaux lourds,
    les composés habituels rencontrés dans les gaz de combustion :
    le dioxyde de soufre,
    l’acide chlorhydrique,
    le monoxyde de carbone,
    divers produits organiques,
    les oxydes d’azote,
    les composés organiques totaux,
    les dioxines et furannes,
    les métaux lourds.

     

  • En savoir plus sur l’épuration des gaz


Les rejets liquides

 

Traités avant d’être envoyés sur la station d’épuration, les rejets liquides représentent moins de 20 litres par tonne d’ordures ménagères.

Pour éviter tout rejet, les solutions de lavage sont injectées dans la tour d’atomisation en amont du dépoussiéreur. L’eau est ainsi recyclée tout en refroidissant les gaz de combustion.

En 2009, l’installation d’une bâche de rétention des eaux pluviales et de bacs de rétentions, ont permis d’éviter tout rejet issu de notre site dans l’environnement ou dans le Ru Maldroit.