Eco-organismes

Qu’est-ce qu’un éco-organisme ?

 

Un éco-organisme est une société de droit privé, souvent agréée par les pouvoirs publics, qui a pour mission de prendre en charge la fin de vie des équipements qu’ils mettent sur le marché.

Les coûts d’élimination des déchets pris en charge par une REP sont financés par les entreprises qui les ont mis sur le marché (contribution financière de l’entreprise pour chaque produit fabriqué).
Si vous les jetez dans votre poubelle d’ordures ménagères au lieu de les rapporter à leur point de collecte, vous faites supporter leurs coûts d’élimination à votre collectivité.

En tant qu’utilisateur vous payerez donc deux fois la fin de vie de ces produits : dans leur prix d’achat et dans vos impôts par le biais de votre taxe sur les ordures ménagères. Alors pensez à les jeter au bon endroit  !


Les déchets d’emballages ménagers

Où se débarrasser des emballages ménagers ?

  • Jetez-les dans la poubelle de tri s’ils sont recyclables, c’est à dire si c’est une bouteille ou un flacon en plastique, un carton, une brique alimentaire ou un emballage métallique.
  • Jetez-les dans la poubelle d’ordures ménagères si c’est un autre emballage.
  • Jetez en déchèterie les gros cartons qui ne tiennent pas dans vos poubelles.

 

En savoir + :

La filière est mise en place depuis 1992.

Actuellement la grande majorité des producteurs contribuent à un des deux éco-organismes agréés : Adelphe ou Eco-Emballages.
www.ecoemballages.fr
www.adelphe.fr


Les piles et accumulateurs usagés

Où se débarrasser des piles et accumulateurs ?

Rapportez-les aux points de collecte SCRELEC et COREPILE (distributeurs, entreprises, établissements scolaires, collectivités locales…).

 

Pourquoi ne pas les jeter à la poubelle ?
+ Pour limiter les rejets de matières toxiques dans la nature (plomb, mercure, nickel …)
+ Pour produire les matériaux de demain. Les métaux des piles sont réutilisés pour la fabrication d’objet de la vie courante comme des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable, des bornes anti-stationnement, des articles de quincaillerie, des tôles de voitures, des coques de navires ou encore de nouvelles batteries (nickel) ou des composés pour panneaux photovoltaïques (Cadmium)…

En savoir + :

La filière spécifique de collecte et de recyclage de ces déchets a été instaurée en Europe dès 1991.

Corepile, et Screlec sont les deux éco-organismes agréés de la filière et Mobivia Groupe est le seul système individuel approuvé.

www.corepile.fr
www.screlec.fr


Les pneumatiques usagés

Où se débarrasser des pneus ?

Rapportez-les chez les distributeurs (garagistes, magasins …) et dans certaines déchèteries.

 

Pourquoi ne pas les jeter à la poubelle ?
+ Pour produire les matériaux de demain. 40 % des pneus usés sont utilisés comme matériau de base pour fabriquer d’autres produits : roues de conteneurs à déchets, aires de jeux, bétons, éclisses de tramway, écrans acoustiques, enrobés routiers, gazons synthétiques, objets moulés, pièces automobiles, pistes d’athlétisme, sols équestres …

Ils peuvent aussi être réutilisés entiers (rechapage, murs de soutènement, réhabilitation de carrières …) ou servir de combustible (cimenterie, fonderie, chauffage urbain…).

En savoir + :

Entrée en vigueur fin 2003, cette REP prévoit que la collecte et l’élimination des pneumatiques usagés incombent aux producteurs ou importateurs, dans la limite des tonnages mis sur le marché l’année précédente.

Quatre organismes ont été créés pour les prendre en charge : la société ALIAPUR, le GIE France Recyclage Pneumatiques, la société Coprec et, à la Réunion, l’AVPUR (Association de valorisation des pneumatiques usagés de la Réunion). En Guadeloupe et en Martinique, l’association TDA (Traitement des déchets automobiles) est également en charge de cette filière.

www.aliapur.fr
www.gie-frp.com
www.groupeeurec.com
www.tdaguadeloupe.com
www.avpur.re


Les textiles usagés

Où se débarrasser des textiles ?

Déposez en point d’apport volontaire vos vêtements, votre linge de maison propres et secs dans un sac fermé et vos chaussures liées par paire. Même usés, ils seront valorisés.

Où déposer mes textiles ?

Pourquoi ne pas les jeter à la poubelle ?
+ Pour éviter le gaspillage ! Les textiles peuvent être réemployés et réutilisés s’ils sont en bon état (60%) et recyclés s’ils sont abîmés (30%). Lorsqu’ils sont abimés, les textiles sont triés par matières pour retourner à l’état de fibres ou pour fabriquer de nouveaux produits : chiffons, fils de nouveaux vêtements, isolants phoniques ou thermiques, rembourrages, poudres pour neige artificielle des sapins de Noël, et même des sols de terrain avec les mousses des chaussures de sport !

+ Pour fournir des vêtements à bas prix et un emploi à des personnes ayant des difficultés à s’insérer dans le marché du travail.

En savoir + :

La filière REP a été créée en 2006. C’est la société agréée EcoTLC qui assure les obligations qui incombent aux metteurs en marché de produits textiles, vêtements, chaussures ou linge de maison.

www.lafibredutri.fr


Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)

Que faire d’un appareil électrique ou électronique hors service ?

Le mieux est de le faire réparer.

Si c’est impossible, déposez-le en magasin ou en déchèterie.

Où déposer mes DEEE ?

 

Pourquoi ne pas les mélanger au reste des encombrants ?

+ Pour recycler ! Le fer, le cuivre, l’aluminium, le plastique ou encore le verre, majoritairement présents dans les appareils électriques et électroniques, peuvent être transformés en matières premières secondaires.
+ Pour extraire et neutraliser les polluants organiques persistants. Beaucoup d’appareils électriques et électroniques contiennent des substances polluantes pour l’environnement : gaz fluorés (appareils froids), mercure (écran LED), plomb, PCB.
+ Pour éviter la pénurie des 14 matières rares qui rentrent dans la composition de produits de haute technologie : antimoine des portables, béryllium des fours micro-ondes, cobalt des batteries, gallium des consoles de jeux, germanium des LED, indium des écrans plats, nobium des fusées et des appareils photos numériques, platine sur les disques-durs, tantale de très nombreux produits high-tech, terres rares d’écouteurs haut de gamme ou tungstène des ampoules sont quelques exemples !

En savoir + :

4 éco-organismes sont agréés : Ecologic (généraliste), Eco-systèmes (généraliste), Récylum (spécifique aux lampes), et PVCycle (spécifique aux panneaux photovoltaïques). Ces éco-organismes sont eux-mêmes regroupés au sein d’un organisme coordonnateur, OCAD3E.

www.ecologic-france.com
www.eco-systemes.fr
www.recylum.com
www.pvcycle.fr

Les lampes

Que faire des lampes ?

Certaines lampes doivent être recyclées. Déposez-les en magasin ou en déchèterie.

Où déposer mes lampes ?

 

Pourquoi ne pas les jeter à la poubelle ?

+ Pour préserver les ressources naturelles ! Plus de 90% du poids des lampes sont recyclés.
+ Zéro pollution au mercure ! Le recyclage des lampes permet de récupérer et de neutraliser le mercure (0,005 % par lampe) et d’empêcher son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols.

En savoir + :

Récylum est l’écoorganisme qui se charge d’organiser la REP des lampes. Il fait partie des écoorganismes chargés des DEEE qui sont regroupés au sein d’un organisme coordonnateur, OCAD3E.

www.recylum.com


Les déchets d’éléments d’ameublement (DEA)

Où se débarrasser de vos meubles ?

+ auprès d’acteurs solidaires pour que vos meubles usagés soient réparés et donnés ou revendus.
+
dans une benne Éco-mobilier pour être recyclés.

Où déposer mes meubles ?

Pourquoi ne pas mélanger les meubles au reste des encombrants ?

+ Pour éviter le gaspillage !
Pris en charge par les écoorganismes, les meubles sont valorisés : certains rembourrages serviront de combustibles dans les cimenteries, les meubles en bois deviennent des panneaux de particules, les meubles en plastique sont recyclés en tuyaux, et les matelas en panneaux isolants ou en tatamis de judo !

En savoir + :

La filière des déchets d’éléments d’ameublement, ménagers et professionnels, a été lancée en 2012. Deux éco-organismes sont agréés : Eco-Mobilier (pour les déchets d’éléments d’ameublement ménagers et de la literie professionnelle), et Valdelia (pour la gestion des déchets d’éléments d’ameublement professionnels)

www.ecomobilier.fr
www.valdelia.org


Les médicaments non utilisés (MNU)

Où se débarrasser de ses médicaments ?

+ Rapportez vos médicaments non utilisés dans les pharmacies. Depuis 2007, toutes les pharmacies françaises ont l’obligation de collecter les MNU à usage humain rapportés par les particuliers.

+ Une fois vide, la boite en carton se jette dans le bac de tri sélectif, mais les plaquettes plastiques se jettent dans la poubelle des ordures ménagères.

Pourquoi ne pas jeter les médicaments à la poubelle ?

+ Pour éviter des pollutions de l’eau !
Les MNU sont des produits à base de substances chimiques ou biologiques ou végétales, actives qui peuvent polluer l’environnement (eaux de surface ou souterraines…)

En savoir + :

L’association Cyclamed a mis en place dès 1993 un dispositif de récupération et de valorisation des déchets. Les médicaments non utilisés sont détruits par incinération avec récupération d’énergie. Ils ne sont pas réutilisés.

www.cyclamed.org


Les déchets diffus spécifiques (DDS) ménagers

Où se débarrasser de ses déchets chimiques ménagers ?

+ Les déchets spécifiques issus de vos produits d’entretien, de bricolage et de jardinage ne vont pas à la poubelle, ni dans les canalisations. Vous pouvez les apporter en déchèterie, si possible dans leur emballage d’origine. La reprise en magasin est organisée ponctuellement par certains distributeurs mais la loi ne l’a pas rendue obligatoire.

Où déposer mes déchets chimiques ménagers ?

 

+ Même vides, ne jetez pas les bouteilles de produits chimiques dans le bac de tri sélectif ! Déboucheur pour évier, acide, solvant, décapant, produit d’entretien de piscine, pot de peinture, décapant, polish, engrais, insecticide, alcool à brûler … se rapportent en déchèterie !

Pourquoi ne pas jeter les déchets chimiques à la poubelle ?

+Pour mieux valoriser ces déchets. Ils représentant un risque pour la santé et l’environnement.

En savoir + :

La filière des déchets diffus spécifiques (DDS) ménagers a été lancée en 2012.
La société Eco-DDS créée en 2012 regroupe la plupart des metteurs sur le marché de produits concernés par la filière DDS.

www.mesdechetsspecifiques.com
www.ecodds.com


Les déchets de papiers graphiques

Où se débarrasser de ses vieux papiers ?

+ Jetez tous les papiers dans votre bac de tri sélectif. Dans quelques communes le papier est regroupé à part, dans des bornes d’apport volontaire. Renseignez-vous en mairie.

+ TOUS LES PAPIERS SE RECYCLENT, sauf : papiers qui ont été en contact avec des aliments, serviettes en papier, papier sulfurisé, papier photo, papier peint, papier d’aluminium, mouchoirs, couches.

Pourquoi ne pas jeter les papiers dans la poubelle d’ordures ménagères ?

Pour fabriquer vos futurs journaux ! Vos vieux papiers sont une matière première abondante et meilleure marché qui est revendue aux papetiers.
Pour favoriser l’économie du recyclage.
L’industrie du papier et du recyclage représente plus de 90 000 emplois en France.

 

En savoir + :

C’est l’éco-organisme EcoFolio qui contribue à la collecte, à la valorisation et à l’élimination des imprimés.

www.ecofolio.fr


Les déchets d’activité de soin à risque infectieux (DASRI)

Où se débarrasser de ses déchets de soins ?

+ Les déchets piquants, coupants ou tranchants se rapportent en pharmacie partenaire.
+ les déchets mous se jettent dans la poubelle des ordures ménagères (pansements, compresses, bandes …)

Où déposer mes DASRI ?

 

 

Pourquoi ne pas jeter les DASRI à la poubelle ?

Les aiguilles, seringues ou scalpels sont dangereux pour le personnel de collecte et de traitement des déchets.

 

En savoir + :

C’est l’éco-organisme DASTRI qui organise leur collecte et leur élimination par incinération.

www.dastri.fr